WKND 91.9 FM

Girls Like You

Maroon 5

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Entente avec Québec: la FMSQ fait le point avec ses membres

Voici la note envoyée par Diane Francoeur aux membres de la Fédération des médecins spécialistes du Québec.  Elle fait le point sur l'entente intervenue avec le gouvernement du Québec.


 


RUMEUR, VÉRITÉ ET MENSONGE


Bonjour,


Avec toutes les fausses informations qui circulent dans les médias depuis la conclusion de l’entente de principe, nous devons au moins faire une mise au point sur le volet financier.


Rumeur : quelqu’un (je vous laisse deviner qui) ne veut pas que cette entente se concrétise et « coule » toute sorte d’informations inadéquates dans le seul but de nous dénigrer et de semer la zizanie entre nous, à savoir qui aura un gros ou un petit chèque.


Vérité : le gain le plus important de cette entente est la volonté du gouvernement de collaborer avec nous et la reconnaissance de notre droit de négocier nos conditions de pratique en conformité avec ce que vos représentants nous ont demandé. Oui, il y a un volet financier : le rattrapage du rattrapage du rattrapage, dont une partie seulement, celle qui était retenue par Gaétan Barrette, sera versée sous forme de chèque; mais, contrairement à « la mathématique » simpliste faite hier par le journaliste de Radio-Canada, Sébastien Bovet, chaque médecin spécialiste ne recevra pas un chèque de 50 000 $. Ni de 12 000 $. C’est pas mal plus complexe que cela. Plusieurs nouvelles mesures entreront en vigueur : le paiement des chefs, les dossiers électroniques et les obligations de couverture de garde que nous assumons à même l’enveloppe, seront assurées avant les chèques. Nous n’avons rien à cacher et nous vous informerons des détails lorsque le mariage sera consommé; c’est-à-dire lorsque l’entente définitive sera signée par le ministre de la Santé et moi, car cela fait partie de sa description de tâches même s’il ne l’a pas négociée!


Vous allez retrouver votre place dans les décisions qui vous concernent : c’est d’abord et avant tout ce que vous nous avez demandé. Il n’y a pas d’argent frais pour l’instant. Pour ce qui est de l’avenir, notre objectif ayant toujours été la parité canadienne en respectant la « richesse » du Québec, nous allons participer à l’étude de parité canadienne qui devrait établir notre positionnement en matière de rémunération.


Mensonge : notre rémunération n’est pas de 10 à 15 % au-dessus de la parité ontarienne. Les études n’ont pas encore été faites et la réalité parle d’elle-même : si les médecins spécialistes québécois étaient mieux payés que ceux de l’Ontario, pensez-vous vraiment que les médecins d’Ottawa refuseraient les patients du Québec parce qu’ils ne sont pas assez payants! Poser la question, c’est y répondre.


En conclusion, cette entente est complexe. Nous avons assuré la bonne foi de l’équipe actuelle envers notre droit de négocier nos conditions de pratique et une entente financière correcte. L’ère des transactions « questionnables » s’est terminée en 2014. Votre conseil d’administration a la ferme intention de recommander aux délégués une distribution transparente et la plus équitable possible entre les diverses spécialités; les corrections se feront lors du compte à compte qui commencera avant l’été.


Vous n’aurez pas un gros chèque à offrir pour la Saint-Valentin, mais beaucoup plus… Il y a de la lumière au bout du tunnel, vous allez retrouver votre dignité et la nécessaire collaboration dans votre milieu de travail. Quand vous rentrerez tard de l’hôpital après une grosse journée, fatigués, mais satisfaits parce que vous aurez pratiqué une médecine de grande qualité, vous pourrez profiter de votre dynamique familiale et, ça, ça mérite d’être célébré!


Fièrement vôtre,


Diane Francœur, M.D.